CONTACT
Réseaux des anciens 2017-11-10T15:33:15+00:00

Les anciens racontent MoPA

Clarie nous parle de ces études à Mopa

Clarie Agnès
Co-réalisatrice du film
« Do It Yourself »
Ludovic Habas
Co-réalisateur du film
« Douce Menace »

C’est l’envie de travailler dans les métiers de la réalisation qui m’a poussé à intégrer cette école. La découverte de l’univers de l’animation 3D, des outils techniques et ma volonté de pousser mes connaissances, m’ont amené à me spécialiser dans le développement et la direction technique.

Suite à la réalisation du film « Rubika » lors de ma 4ème année, j’ai eu l’opportunité d’intégrer l’équipe du studio « Autour de Minuit » en tant que Character TD/FX.

Le réseau d’échange entre professionnels et étudiants mis à disposition par l’école, m’a permis de trouver un emploi en CDI avant même la fin de mes études. Une fois mon diplôme validé, j’ai intégré le studio « Le-Truc » à Genève.

En parallèle de mon travail, toujours avec l’envie d’entreprendre de nouveaux projets, j’ai continué de développer les outils techniques que j’avais mis en place lors de ma scolarité. Suite à la réussite de ce projet personnel, j’ai pu réintégrer mon école, non plus comme étudiant, mais comme intervenant cette fois. C’est l’occasion de transmettre ma passion et mes connaissances aux étudiants en leur présentant mes recherches et développements techniques

Stéphane Paccolat
Co-réalisateur du film
« Home Sweet Home »

L’école a été une sacrée aventure.
On y découvre des virtuoses du dessin, des domaines inconnus, des talents qu’on ne se connaissait pas . On y mène parfois des combats longs et fatigants, pas contre les autres, mais contre soi-même. On est entouré par des gens fantastiques qui vous poussent à vous surpasser.

J’ai passé 5 années incroyables et acquis les bons outils pour affronter le monde professionnel et y évoluer rapidement.

Je travaille maintenant chez Illumination Mac Guff, les créateurs de « Moi, Moche et Méchant ».

Oriane Mulleras – El Atmani
Co-réalisatrice du film
« Animal »

J’ai intégré l’école après un Bac Arts Appliqués.
Cette formation a été un énorme atout pour ma carrière et m’a permis de rentrer directement dans l’univers du cinéma. J’ai été formée dans différents domaines du film d’animation pendant 5 années intenses et riches en apprentissages, dans les domaines du dessin, de l’analyse filmique, de la conception et de la réalisation. Chaque année était un challenge stimulé par des projets passionnants, une ambiance agréable, un programme et des intervenants de qualités, qui m’ont poussé à me dépasser et à mûrir. Cette école m’a beaucoup apportée et donne les capacités d’être efficace et autonome dans le monde professionnel.

Sans hésiter, je referai le même parcours.

Actuellement, je travaille en tant que lighter TD à MPC Montréal. Prochainement, je serai chez Atomic fiction, comme lighter et lookdev artist sur Game of Thrones.

Julien Hazebroucq
Co-réalisateur du film
«À la Française»

C’est bien plus qu’une simple école d’animation 3d.

C’est une école pleine de surprises, de rebondissements. Elle nous prend aux tripes et nous donne l’envie d’aller toujours plus loin. Elle nous pousse dans nos retranchements pour faire sortir le meilleur de nos capacités. Par dessus tout, on y découvre la passion. Une passion pour les histoires racontées, pour le travail soigné et bien fait, pour les images qui prennent sens. Une passion dévorante qui ne nous quitte plus.

Quand on franchit la ligne d’arrivée, diplôme en main, fatigué par cette grande aventure, on se rend compte qu’elle nous a donné encore bien plus, qu’elle nous a enrichi, nous a doté d’une grande maturité en nous donnant les clefs pour réussir nos vies professionnelles.

Un seul regret ! J’ai laissé ces 5 années passer trop vite, j’aurais du en profiter encore d’avantage.

Fabrice Fiteni
Co-réalisateur du film
«Omerta»

De nos jours, il est parfois difficile de savoir où vont mener nos études.

Si j’ai parfois moi-même hésité dans le passé, je dois reconnaître que cette école a été une véritable promesse d’avenir.

Le cursus et la motivation collective qui règne en font une des formations les plus reconnues dans le milieu. Il existe aujourd’hui un réseau d’anciens élèves éparpillés dans les plus gros studios du monde à tel point qu’il est difficile de ne pas croiser un ancien étudiant.

Le programme nécessite beaucoup d’investissement et de travail, c’est décisif pour intégrer au mieux le milieu professionnel.

Laura Foglino
Co-réalisateur du film
«Animal»

Ces cinq années sont parmi les plus surprenantes et les meilleures de ma vie. On y découvre les métiers de l’animation, bien sûr, mais pendant le cursus on se découvre surtout soi-même. C’est un environnement propice à la créativité, à l’expérimentation et à l’épanouissement. Le savoir et la passion se transmettent à tous les niveaux. Cette école est une mine d’or pour tous les curieux. J’ai tissé des liens et des amitiés inoubliables qui sont autant de personnes sur lesquelles je peux compter dans ma vie professionnelle.

Aujourd’hui encore je garde cette soif de connaissances que m’a inspirée l’école. Je me suis donc essayée au jeux vidéo chez Ubisoft, sur le jeux Assassin’s Creed, à la série TV sur les Lapins Crétins et Les triplés, et bientôt au long métrage pour lequel je déménage en Norvège. Et oui, l’école est connue un peu partout dans le monde 😉

Thomas Bourdis
Co-réalisateur du film
«Ascension»

J’ai intégré l’école après un bac ES. Ces 5 années ont été un véritable challenge. J’ai appris à gérer la pression et à structurer ma méthode de travail. J’en suis sorti épanoui, aussi bien sur un plan personnel qu’artistique.

Il existe une émulation qui nous pousse à se dépasser. J’ai progressé au contact des intervenants et des élèves. Les différents projets, seul ou en équipe, m’ont donné la méthodologie nécessaire pour m’adapter aux productions professionnelles.

Je travaille actuellement à M.P.C. Montréal, en tant que Lighting Artist.

Soline Bejuy
Co-réalisateur du film
«Chaud Lapin»

Ces 5 années passées au sein de l’école ont été une véritable aventure, personnelle et professionnelle. J’ai appris énormément sur moi même et sur les autres.

Le niveau est dur, on se pose des questions : « Ai-je pris la bonne voie ? » « Est-ce bien le métier que je souhaite faire ? »
Aux contacts des intervenants et des autres élèves, cette école permet à chacun de se dépasser, d’emmagasiner un maximum de connaissances pour préparer au mieux notre insertion dans la vie active et garder la tête sur les épaules.

L’école est entourée de passionnés, il ne peut en sortir que des passionnés ! C’est avec ce même sentiment que je mène aujourd’hui ma vie professionnelle.

Paul-Emile Boucher
Co-réalisateur du film
«Tuurngait»

Après un BTS Audiovisuel, j’ai fait mes premiers pas dans le monde de l’animation en intégrant cette école. Encadré par une équipe pédagogique accessible et exigeante, porté par une incroyable émulation de groupe, j’ai pu découvrir toutes les étapes de la création numérique.

Le cursus, ancré dans la pratique, m’a permis de faire mes armes en solo d’abord, puis de trouver ma place au sein d’une équipe de production.
En sortie d’école, les débouchés ont été nombreux et ne se sont pas limités au cinéma d’animation. Grâce à un portfolio déjà bien fourni (3 courts-métrages étudiants réalisés), j’ai pu choisir d’explorer le monde du jeu vidéo – je continue de le faire aujourd’hui, avec passion !

Je travaille actuellement chez Ubisoft-France en tant qu’Environment et VFX Artist.

Sarak Chalek
Co-director of the graduate film
Outdoors

… We had a bunch of animation teachers that were always here, all the time, to give critiques and improve our animation. We had a couple of workshops for more technical things like crowd simulation and it was nice to have teachers here if we needed them, but most of the time we were so busy working that we just needed time to do our work …

READ THE INTERVIEW

Juan Olarte
Student

… Recuerdo haber visto una entrevista a los realizadores de “Meet Buck”, esto hizo que buscara mas información acerca de la escuela ya que la técnica que usaron era algo muy distinto a lo que otras escuelas ofrecían. …

READ THE INTERVIEW